Catégories
Brevets Ressources

Théâtraliser des albums

  • Pourquoi ?
  • Jouer un album
  • Avec des marionnettes
  • Jeux dérivés
  • Exemples de brevets

Pourquoi ?

– Mieux comprendre le récit en essayant de le jouer : s’intéresser aux personnages, à la chronologie, la causalité, les lieux, les objets importants…
– Se mettre à la place d’un personnage (intentions, croyances, émotions, relations…)
– S’approprier le langage de l’écrit
– Parler de manière compréhensible, en modulant sa voix, en tenant compte de l’espace, des autres.
– Construire une relation positive et joyeuse avec les albums

Attendus travaillés – IO 2021
– Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre.
– S’exprimer dans un langage oral syntaxiquement correct et précis
– Utiliser le lexique appris en classe de façon appropriée
– Reformuler son propos pour se faire mieux comprendre
– Pratiquer divers usages de la langue orale : raconter, décrire, évoquer, expliquer, questionner, proposer des solutions, discuter un point de vue
– Manifester de la curiosité par rapport à la compréhension et à la production de l’écrit
– Comprendre des textes écrits sans autre aide que le langage entendu (la théatralisation y prépare)

Jouer un album

Initiation en grand groupe autour d’une scène

Pour ce premier contact avec l’activité, j’utilise un livre connu des enfants particulièrement adapté à la théâtralisation, comme les 3 ours avec ses dialogues récurrents.
Je prends le rôle du narrateur et à l’arrivée d’un personnage, je demande : qui veut jouer … petit ours ? Et ainsi de suite, jusqu’à ce que les 4 personnages de la scène soit attribués à des enfants qui se régalent à la jouer. J’ai préparé les objets nécessaires pour cette première initiation.

Atelier théâtre – Première mise en place

Je choisis un livre connu des enfants qui se prête à la théâtralisation, ici “Anton est magicien”.

Nous cherchons combien de personnages sont présents dans le livre.

Combien de personnages ? 2 ou 3 ?

Comme nous ne sommes pas d’accord, nous les représentons par des figurines et nous comptons les figurines.

Quels sont les éléments importants de l’histoire ?
Il faudrait le chapeau du magicien et l’oiseau. Nous projetons de les fabriquer mais en attendant, nous faisons semblant.

Quels sont les lieux important de l’histoire ?
On dessine un arbre sur le tableau.

Quand tout est prêt, nous répartissons les rôles et c’est parti !
Je suis le narrateur de l’histoire, certains enfants sont spectateurs dans un premier temps.
Puis les spectateurs deviennent acteurs à leur tour.

Atelier théâtre – Affiner la compréhension et l’appropriation

En fonction du niveau des enfants, je leur demande de jouer à nouveau une scène sans l’aide du narrateur. Ils doivent alors dérouler l’histoire, enchainer les actions, les dialogues. Pas facile !

Nous travaillons l’émotion des personnages : que ressentent-ils ? Pourquoi ressentent-ils cette émotion ? Comment l’exprimer ?

Avec des marionnettes

Avantages des marionnettes
Beaucoup d’enfants apprécient de manipuler un personnage, ils le font parler presque naturellement.
Ceux qui ont parfois du mal à jouer une scène devant les autres s’investissent plus volontiers avec des marionnettes.

Le castelet oblige les enfants à tenir compte de l’espace : les marionnettes doivent être tenue au dessus du castelet. Cette situation reproduit les conditions de la communication. Pour parler à quelqu’un, on se place de préférence devant lui et on attend son tour de parole. Pas exactement ce que fait spontanément le jeune enfant ! La contrainte du castelet me semble formatrice.
Par ailleurs, les enfants aiment se cacher, le castelet génère un bel investissement.

La fabrication des marionnettes

La boite à histoire

Cet espace scénique miniature permet aux enfants de jouer pour le plaisir. Cela peut-être une boite à chaussure aménagée ou un tapis à histoire. Tout y est réuni pour pouvoir raconter facilement.

Quand la boite à histoire s’anime !

À noter : la collection “Narramus” pour apprendre à comprendre et à raconter une histoire, propose des modules d’une grande richesse et une analyse des fondements théoriques de cette activité.

Créer une histoire numérique

En suivant la même trame narrative, les enfants réalisent un petite animation sur tablette.

D’après “Loup” de Douzou créé avec Book Créator
D’après “Petit poisson blanc”- créé avec Adobe Voice

Jeux dérivés

Qui parle ? Conte du petit chaperon rouge
Qui parle ? Conte du petit chaperon rouge

Jeu du “Qui parle ?”
A l’écoute d’une réplique, les enfants doivent trouver quel personnage peut la dire.
Les répliques ne sont pas forcément présentes dans l’album, on peut en inventer pour amener les élèves à s’intéresser au sens. Parfois, plusieurs personnages sont susceptibles de dire une réplique.
Les élèves à leur tour enregistrent ce que pourrait dire ou penser un personnage et les autres essaient de comprendre “Qui parle ?”.

Quel personnage ?
De quel personnage s’agit-il ?

Devinettes de personnages
En écoutant une devinette, les enfants cherchent à identifier qui est le personnage dont l’enseignant parle et le titre de l’album d’où il provient. L’ adulte est le maitre du jeu dans un premier temps puis les enfants s’enregistrent pour créer leurs propres devinettes.

Atelier marque pages

Les enfants place des marque pages au bon endroit dans le livre. Il faut retrouver la page où figure le même objet, la même expression du visage, le même mot… imprimé sur le parque-page. Leur connaissance de la chronologie de l’histoire les aide : il met son manteau à la fin du livre, sa culotte au début.

Le moment de la validation est aussi un temps de langage, de rappel de récit.

La pèche aux personnages :
Les enfants sont généralement très attentifs à ce que va pécher leur camarade. Dès qu’il retourne l’image, il l’a décrit presque spontanément. Je l’encourage à me parler un peu plus de ce personnage, de son rôle dans l’histoire.

Interview de personnages
Les enfants imaginent ce que pourraient dire les personnages lors d’une interview, située à la fin de l’histoire

Parcelle d’image

À partir d’un fragment d’illustration, les enfants expliquent ce dont il s’agit. Rappel de récit et chronologie à la clé !

Parcelle d’image extraite de “Nina a un petit frère”
Des enfants expliquent la parcelle d’image
Page d’où provient l’illustration

Sonoriser un album (qui s’y prête).

Un son pour chaque personnage dans cet album.

Album “Un pou une puce”

La fiche album

Pourquoi ?
– Garder une trace d’un album étudié
– S’intéresser à ce qui structure un récit : personnages, lieux…
– Apprendre à parler d’un album

Exemples de brevets

Les 3 ours

Les chapeaux

À mettre en relation avec le module du “Chapeau de sorcière”.

Le conte que nous avons théâtralisé : Le Taël d’argent

– La nuit

Pierre et le loup

Le machin (avec Narramus)

Petit poisson blanc

Atelier marque page

Le voyage de l’escargot